PARTAGER

Une mini-révolution au palais du Pdci. La composition d’un comité politique de 25 membres a été dévoilée ce lundi 26 avril à Abidjan. Le secrétaire exécutif du parti, Maurice Kakou Guikahué devient tout simplement conseiller spécial auprès du président du parti, chargé du suivi du Comité politique. Une déchéance qui ne dit pas son nom. Ehouman Bernard fait son entrée dans ce comité en tant que membre. Il faut souligner que depuis quelques jours, le Pdci était en proie à une crise larvée entre l’ancien secrétaire exécutif Maurice Kakou Guikahué et Ehouman Bernard, le directeur de cabinet par intérim du président Bédié. L’objet de la mésentente étant restée floue pour tous les observateurs. Henri Konan Bédié, le président de cette formation politique, aurait voulu couper la poire en deux qu’il ne s’y serait pas pris autrement. Allah Kouadio Rémi, vice-président du Pdci, prend quant à lui la direction des opérations avec son rôle de coordonnateur général dudit comité. Le général Gaston Ouassenan et Emile Constant Bombet lui servant de conseillers. D’autres ténors du parti sont nommés coordonnateurs, chargés de certaines régions du pays. 

Badobré Stéphane

PARTAGER